Écologie

Qu’est-ce que le cuir recyclé?

La durabilité est un domaine vaste et demande à être définie. Tout le monde comprend ce qu’il veut et aucune définition claire n’est disponible. Mais ce sur quoi nous pourrions tous être d’accord, c’est que nous recherchons une manière meilleure, plus verte et plus durable de consommer et de vivre. Il est important de savoir ce que nous mangeons et d’où notre nourriture provient. Nous nous soucions de la façon dont les choses sont faites et de leurs origines. Nous pourrions essayer d’en savoir plus sur les matériaux utilisés, mais avouons-le, il y a beaucoup de choses qui ne sont pas encore claires et difficiles à maîtriser, nous le savons tous!


Pour cela, nous voulons aider à clarifier un peu les choses et à expliquer au mieux, sur la base de sources neutres, ce que les mots signifient par derrière et ce qu’il faut comprendre. Pour commencer: qu’est-ce que le cuir recyclé et est-il plus durable?

Le cuir en général


Le cuir, c’est la peau d’animaux, traitée, tannée et transformée pour en faire des vêtements, des accessoires, des sièges de voiture, des canapés, des sacs à main ou des chaussures (pour n’en nommer que quelques-uns). Il y a une longue tradition derrière cela. Les peaux d’animaux ont été utilisées depuis que la race humaine existe pour se protéger du froid, pour s’habiller ou pour le confort. Au début, le cuir était un sous-produit de la chasse et de la mort d’un animal. Au fil du temps, c’est devenu un bien lui-même pouvant atteindre une valeur assez élevée et conduisant à un élevage animal sans intérêt pour la viande.


Le cuir n’est jamais vegan. Il est toujours fait d’animaux, que ce soit une vache, une chèvre, un crocodile ou autre.
Le cuir est très solide et durable. Vous pouvez toujours posséder un sac à main en cuir de votre grand-mère ou une veste de vos jeunes années et les deux sont probablement toujours en bon état.


Le cuir peut être tanné végétalement ou chromé. La peau de l’animal doit être traitée (au sel ou chimiquement) pour éviter la biodégradation. Puis, le cuir doit être tanné avec du chrome chimique ou sur une base végétale. Il y a des arguments pour et contre les deux méthodes, mais ceci est un autre sujet.

Pollution de l’industrie du cuir


La demande de cuir ne cesse de croître entraînant donc une hausse de sa production. Mais cela a un prix et celui-ci est élevé. Cela commence par les terres nécessaires à l’élevage du bétail. Le cuir n’est pas un sous-produit de l’industrie de la viande mais nécessite sa propre place pour les animaux et conduit à la déforestation comme nous avons pu le voir en 2019 dans la région amazonienne. 80% de tous les incendies provoqués au Brésil depuis 1988 sont liés à la conversion en pâturages bovins.


Les cuirs doivent être tannés (avec du chrome ou des végétaux) pour être préservés. Ce procédé évite la biodégradation du matériau mais utilise une immense quantité d’eau. 90% de l’industrie utilise encore le tannage au chrome. Les produits chimiques sont également relâchés dans la nature avec ce processus.
La consommation d’eau lors du tannage est énorme avec environ 40 à 45 litres par kilo de cuir utilisé. Celui-ci est souvent effectué en Inde ou dans d’autres pays et cette eau est rejetée sans filtrage.


Cuir recyclé : comment est-il fabriqué ?


Recyc Leather est le spécialiste du cuir recyclé. Il utilise des produits usagés mais principalement des chutes et des restes de l’industrie du cuir pour fabriquer de nouveaux produits.
Le cuir est déchiqueté en une poudre qui est mélangée avec du latex naturel. Un nouveau type de cuir ou de tissu sera ainsi créé à l’étape suivante, lors de l’ajout d’un revêtement. Les informations sur la composition du revêtement, son contenu, etc. ne sont pas connues.
Le résultat contient 60% de cuir, 30% de fibres naturelles comme le latex en tant que colle et 10% de fibres synthétiques pour le revêtement.


Le toucher et le visuel

L’aspect du cuir recyclé et son toucher sont également très proches du cuir neuf. (Nous avons vu ce matériau lors du salon Première Vision à Paris 2020.) De plus, il est possible d’utiliser des motifs qui donnent au cuir un aspect de cuir exotique sans l’être. C’est une bonne alternative au cuir neuf.

La question de la durabilité


Le cuir recyclé est-il donc plus durable? Oui. Mieux vaut utiliser les restes que de nouvelles matières premières. La réduction des déchets est certainement une bonne idée. La colle au latex est également une bonne idée.


Mais ce qui reste sûr, c’est que ce produit n’est ni vegan ni biodégradable. Le cuir est tanné et les pièces restantes le sont aussi. De plus, le nouveau revêtement ajouté contient probablement du PU (polyuréthane) ou d’autres produits chimiques.


Nous serions heureux d’en savoir plus sur le revêtement utilisé et sur la question de savoir quoi faire de ces articles en cuir recyclé après usage. Peut-il être recyclé (Attention, le recyclage n’est pas la meilleure solution comme nous l’avons expliqué dans notre blog plus tôt)? Ou le cuir recyclé peut-il être déchiqueté et réutilisé à l’infini?

Gardez également à l’esprit que le recyclage peut ressembler à l’approbation de polluer. Cela ne signifie pas que parce que les restes de l’industrie du cuir sont réutilisés que celle-ci devient plus durable. Et vous ne devez pas valider votre achat sur le cuir en vous disant qu’il peut être recyclé ultérieurement.


Ce que nous croyons cependant, c’est que le «pas de cuir» est le meilleur choix. Mieux que de tuer des animaux, il est préférable d’utiliser des matières végétales comme le coton, le lin ou le liège. Ces matériaux ont un bien plus faible impact sur la nature et aucun sur les animaux. Il est préférable de choisir des matières qui peuvent se biodégrader après utilisation car elles ne contiennent pas de produits chimiques ou de PU.
Si vous voulez du cuir, recherchez avant tout des marques utilisant du cuir recyclé. Mais posez toujours des questions sur la façon dont celui-ci a été fabriqué.

Votre panier est vide.