Liège

Comment transformer le liège en tissu ?

Bag Affair, comme d’autres marques, utilise le liège comme matériau principal pour les sacs à main et les accessoires. Le liège qui est travaillé comme un tissu, est flexible et léger, naturel, vegan et capable de remplacer le cuir. Mais savez-vous réellement comment ce matériau est produit ? Non ? Alors, vous trouverez ici le guide ultime pour savoir comment est fabriqué le tissu de liège.

Veuillez noter que nous ne pouvons que donner des conseils sur la façon dont cela se fait au Portugal et en particulier dans nos usines. Nous ne pouvons donner aucune garantie sur comment les autres marques obtiennent leurs matériaux et comment elles fonctionnent.

Cuir de liège: un terme trompeur

Mais tout d’abord une brève introduction de la raison pour laquelle nous écrivons «textile ou tissu de liège» et non «cuir de liège». Nous l’expliquons également dans d’autres blogs, mais le cuir dans sa définition du mot et de l’utilisation est un produit animal. Le cuir n’est donc jamais vegan. Le cuir est fait de peaux d’animaux qui sont traitées et tannées pour être transformées en chaussures, sacs, vêtements ou tissus d’ameublement.

Donc, dire cuir de liège est trompeur en tant que tel et c’est ce que nous expliquerons plus loin. Il existe des marques mélangeant le cuir et le liège pour un matériau. Cela signifie que le «cuir de liège» existe, mais n’est en fait pas végan. Bag Affair est certifié PETA Approved vegan et tout le liège que nous utilisons est doublé de coton et entièrement vegan pour le tissu de liège.

Commençons par le liège

Pour fabriquer un produit en liège, vous devez d’abord trouver du liège. Le liège pousse partout autour de la mer Méditerranée et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire notre article de blog sur la forêt de liège, où trouver le liège et le système écologique diversifié. Le Portugal est le plus grand pays du liège et produit plus de 70% de la quantité mondiale. En outre, Bag Affair travaille avec le Portugal car c’est là que vous trouverez toutes les forêts certifiées FSC qui sont contrôlées par le gouvernement.

La récolte du liège : un art à part entière

Les chêne-liège ont besoin de temps pour pousser. Après la plantation, vous devez attendre 25 ans pour la première récolte. Avant ce stade, l’écorce est encore jeune et se casse facilement. Cette qualité ne peut pas être utilisée pour les bouchons de bouteilles de vin ou le textile mais elle sera pleinement utilisée par exemple pour les panneaux d’affichage ou l’isolement.

Après cette première récolte de liège et ceci tous les 9 ans, un arbre peut être récolté. La récolte est contrôlée et tous les travailleurs qui récupèrent l’écorce sont employés par le gouvernement portugais pour assurer quand, où et dans quelles conditions ils vont travailler, etc. entre la mi-mai et juillet de chaque année est situe la saison de récolte. La température doit être suffisamment chaude et l’humidité plus bas qu’au printemps sans qu’elle soit trop sèche. Dans les temps anciens, le calcul était basé sur les cercles de lune, mais comme maintenant nous pouvons mieux mesurer les indications météorologiques, cela n’est plus strictement appliqué.

Le liège est récolté uniquement sur le tronc

Le liège est récolté uniquement sur le tronc et jamais sur les branches qui continueront de pousser. Au point où les branches commencent sur le tronc de l’arbre, la récolte sera arrêtée. La récolte est un travail difficile mais relativement bien rémunéré. Comme c’est très saisonnier, les employés travaillent le reste de l’année sur différents métiers et peuvent obtenir une aide financière du gouvernement.

La récolte se fait à la hache. La personne qui coupe l’écorce met la main près de la hache pour abaisser la profondeur de coupe. Cela nécessite beaucoup de formation mais est très important car si un arbre est coupé, l’arbre ne produira jamais de nouveau liège sur la section coupée. De plus, si la coupe est trop profonde, l’arbre pourrait attraper une maladie et risque dans le pire des cas de mourir.

Une fois l’écorce enlevée, elle est collectée pour être transportée des champs à l’usine, sur l’arbre un numéro est inscrit. La récolte du liège ayant lieu tous les 9 ans. Seul le dernier chiffre d’une année est écrit avec une peinture blanche non toxique. Par exemple, les photos que nous montrons et notre vidéo datent de 2019. Le nombre sur l’arbre est un 9. La prochaine récolte aura lieu en 2028 pour ces arbres, donc pas besoin d’écrire «19» ou «2019». Un minimum de peinture utilisée est préférable pour l’arbre.

Traitement du liège : seulement de l’eau, s’il vous plaît

Pendant la croissance, les lièges ne sont jamais arrosés. Aucun pesticide ou engrais n’est utilisé et lorsqu’il s’agit de traiter le liège après la récolte. Le moins possible est le mieux. Les écorces de liège sont collectées et empilées sur des palettes de 600 à 700 kilos.

Ces palettes sont bouillies dans d’énormes réservoirs d’eau. Ce processus utilise l’eau plusieurs fois et n’en consomme pas en grandes quantités. Mais cette étape est importante pour s’assurer que tous les champignons et bactéries qui se trouvent dans les écorces soient tués. N’oubliez pas que les arbres ne sont jamais en contact avec aucun pesticide. Ce qui signifie que les champignons et les bactéries peuvent se développer de façon incontrôlée. Ceux-ci conduisent éventuellement à un «vin bouchonné» ou à un aspect et une structure irréguliers de la couleur. Cela doit être évité.

Le processus d’ébullition aidera en outre à ce que le liège s’aplatisse juste par la chaleur et le poids du liège jalonné. Il n’y a donc pas de machines à aplatir le liège.
Et c’est en fait ça: pas de traitement supplémentaire ou différent, pas de produits chimiques, rien de très spécial. L’eau dans laquelle le liège a été bouilli n’a aucun additif et est un déchet normal sans risque de pollution.

Le liège doit se reposer et sécher entre trois et quatre mois. Une fois le liège séché, les pièces sont testées et leur qualité contrôlée. Elles sont coupées en formes régulières d’environ 45cm x 25 cm.

Après ces pièces peuvent être utilisées pour le textile de liège, pour les bouchons de bouteilles, être transformées en blocs de yoga ou tout autre élément que vous pourriez connaître en liège.

Tissu de liège : tranchage et collage

Pour le tissu de liège, la section centrale est utilisée, car c’est la plus dense et celle de meilleure qualité. Les morceaux de liège sont tranchés en trois couches et seule celle du milieu est traitée davantage. Les couches intérieure et extérieure sont utilisées pour d’autres produits.

La couche médiane est elle-même à nouveau tranchée en couches de 0,3 à 0,4 mm pour obtenir un aspect «traditionnel» du textile. Ou elles sont d’abord colorées et coupées en morceaux par exemple, puis collés à un bloc puis tranchées à nouveau. Pour coller le liège dans cet état, on ne peut le faire qu’en appliquant de la chaleur, aucune colle n’est nécessaire car la colle naturelle des arbres, appelée «résine», est suffisamment résistante.

Ces tranches minces ont besoin d’un support car sinon elles casseraient facilement. Et ici, il s’agit du point délicat! Ce soutien peut être fondamentalement n’importe quoi. Comme mentionné précédemment, il peut s’agir de cuir, mais il peut également s’agir de polyester ou de polyamide ou encore de coton mélangé avec du polyuréthane (PU). Toutes ces dernières options ne sont pas naturelles. Chaque fois que vous mélangez un matériau naturel, recyclable et biodégradable avec un autre qui n’a pas les mêmes qualités, le résultat final ne peut pas tenir la promesse.

Cela signifie que si vous mélangez du liège naturel avec du polyester par exemple, vous obtiendrez un textile mais qui est à base de plastique, non biodégradable ou recyclable. À notre avis, cela n’a aucun sens de faire pousser le liège pour la première fois pendant tant d’années, de garantir la qualité sans produits chimiques, etc. pour ensuite le mélanger avec du plastique.

C’est pourquoi nous travaillons uniquement à base de coton.

C’est un énorme point de différence par rapport aux autres marques et nous ne pouvons vraiment pas vous dire comment les autres sacs en liège sont fabriqués. Veuillez contacter chaque marque et enquêter. Le polyester et le PU sont utilisés car ils rendent le textile plus lisse. Il sont plus facile à travailler et moins cher que la matière avec laquelle nous travaillons. C’est donc un point délicat et toutes les marques ne seront pas transparentes à ce sujet.

Nous travaillons à base de coton acheté en rouleaux. Et sur lequel une colle naturelle et à base d’eau est appliquée à la main. Ensuite, les fines tranches de liège sont également appliquées à la main. Soit les unes à côté des autres, soit de manière à obtenir une structure différente, il n’y a pas de limites. L’important est de s’assurer que le textile est entièrement recouvert de liège. Nous travaillons avec une technique dans laquelle le liège est placé par superposition sur les bords de chaque pièce.

Ensuite, le textile est pressé et poncé. Pour obtenir un résultat lisse sans utiliser de produits chimiques ou PU. Cela se fait à la main en trois étapes. Comme les bords ont été superposés, cela produira une poussière qui sera à nouveau utilisée et non pas un perdue. Après ce travail très manuel, vous obtenez un tissu de liège parfait et de la meilleure qualité. C’est ainsi que cela se fait!

Le liège est un produit zéro déchet

Comme mentionné précédemment, toutes les parties de l’écorce de liège sont utilisées. La première récolte est utilisée pour l’isolement. La couche intermédiaire pour le textile ou pour les bouchons de bouteilles de vin. Et les couches intérieure et extérieure sont utilisées pour les granulés qui sont nécessaires pour les bouchons de champagne, l’isolant ou encore des blocs de yoga ou des panneaux d’affichage. Même la poussière, qui apparaît lors de la découpe du liège ou lors de l’étape de ponçage du textile, n’est pas un déchet. La poussière est brûlée et produit de l’énergie pour les machines utilisées. Cela peut représenter jusqu’à 70% de l’énergie utilisée selon le produit et le site de production.

Si vous voulez en savoir plus sur le liège et les produits Bag Affair, consultez les autres articles de blog, visitez le magnifique pays du Portugal ou contactez-nous!

voir notre video « de l’arbre au sac« 

Votre panier est vide.